L'équipe Holalà te souhaite une belle journée ♥
fr
  • es
  • fr
L'équipe Holalà te souhaite une belle journée ♥
Panier 0

Comment bien déchiffrer les étiquettes des cosmétiques ?

Qui ne s’est pas déjà arraché les cheveux à essayer de décrypter les étiquettes de nos cosmétiques ? Toi aussi tu as abandonné avec un sentiment de frustration ?
On est d’accord, ce n’est pas toujours évident de s’y retrouver niveau composition. Des applications à cet usage fusent sur nos App Stores, mais que dirais-tu de quelques conseils pour l’emporter sur ces satanées étiquettes sans l’aide de ton smartphone ? 

 

Décoder les étiquettes des cosmétiques, listes INCI, ingrédients et composants

La base :

D’après la législation européenne, les fabricants de cosmétiques sont tenus (impératif) de détailler sur l’emballage de leurs produits de beauté ce qu’on appelle "Liste INCI" (Pour les curieux : International Nomenclature of Cosmetic Ingredients).
Il est donc obligatoire de faire apparaître sur l’étiquette TOUS les composants, qui seront listés dans l’ordre décroissant de leur dosage.
Comme pour toutes les règles, vient la petite exception commençant par le fameux "si"… Si l’ingrédient est dosé à moins de 1% dans la formule, le fabricant a la liberté de changer sa place. C’est à cause de cela que l’on retrouve à la fin des listes tout plein de conservateurs indésirables (et autres).  

Décoder les ingrédients :

Afin de mieux comprendre ce que contiennent les produits cosmétiques, voici nos petites astuces pour repérer certains ingrédients indésirables : 

  • Les silicones : non biodégradables, purement synthétiques et très volatiles.
    —> Souvent des mots barbares en -ane et -one (cyclopentasiloxane, dimethicone…)
  • Les parabènes : propriétés antibactériennes et antifongiques, ils sont mis en cause pour être des perturbateurs endocriniens.
    —> Ceux-là, c’est facile ! On les repère aisément, tous les termes avec "paraben" (isobutyl-paraben, méthyl-paraben…)
  • Les alcools gras et/ou solvants : même si tous ne sont pas toujours à fuir, certains sont parfois irritants, tout dépend du taux d’alcool dans le produit. On se méfie du mot "alcohol" et de ceux se terminant en -ol (methylpropanediol, butylène glycol…)
  • Les huiles minérales : on les retrouve bien cachées derrière des mots tels que "paraffine", "cera microcristallina" ou encore "petrolatum". Pour citer Julien KAIBECK (président de Slow Cosmétique), ces huiles déposent sur la peau un "film irrespirable" et n’apportent rien d’autre à une crème, à part un peu de volume. 
  • Le plastique (si, si), les substances éthoxylées et irritantes : (Bon, on ne savait pas non plus, mais : l’éthoxylation est un procédé chimique lourd et dangereux, qui est d’ailleurs interdit dans tous les produits bio)
    —> Il faut éviter les PEG, PPG, EDTA et BHT. 
  • Les parfums synthétiques : qui, comme nous l’indique leur nom, ne sont pas des senteurs naturelles. (On essaie d’éviter tout ce qui contient "parfum", "fragrance"). Il est préférable de se diriger vers des produits parfumés à l’aide d’extraits de plantes et d’huiles essentielles (Attention toutefois à cela. Les huiles essentielles ne sont pas des "sent bon", mais avant tout des "médicaments", grâce à toutes leurs vertus).
  • Les colorants : Bon, on vous l’accorde, là-dessus, c’est un peu vague. On s’explique : les colorants chimiques sont désignés par "CI + leur numéro". Le problème, c’est que les colorants naturels aussi ! Alors, soit on évite totalement, soit on se fait une opinion en fonction du reste de la liste d’ingrédients. 
  • Enfin, oui, la liste est (malheureusement) longue, on fait aussi attention aux nanoparticules de "dioxyde de titane" ou "titanium dioxyde", qui sont quand même probablement cancérigènes. Au phenoxyethanol (que l’on retrouve un peu partout), et au triclosan, qui sont possiblement perturbateurs endocriniens. 

Nos petites astuces infaillibles pour ne plus se faire avoir (ou presque) :

Toujours préférer les listes courtes :

En toute logique, moins d’ingrédients —> moins de risques, et surtout de meilleure qualité.
Les produits bio n’échappent pas à cette règle ! 

Se méfier des discours marketing :

Comme nous l’avons évoqué au début de ce billet, un ingrédient situé en fin de liste signifie que le produit cosmétique n’en contient que très peu (pour rappel, les ingrédients sont classés par ordre décroissant en fonction de leur % de dosage dans le produit).
Dans le cas où ce même ingrédient est mis en avant sur l’emballage, tirez les sonnettes d’alarme ! *GreenWashing ! GreenWashing !* (criera la petite voix dans votre tête)
Méfiez-vous : des packagings, du marketing abusif et du greenwashing !

Faire le choix du latin plutôt que de l’anglais (même si vous ne l’avez pas choisi à l’école) : 

Un petit truc à retenir, selon l’association 60 millions de consommateurs, des noms de substances en latin signifient que le produit est issu de plantes (qu’il n’a jamais subi de transformation chimique quelconque) alors qu’un nom en anglais signifie qu’une substance naturelle a été transformée chimiquement.

Jeter un oeil aux labels :

Il convient de choisir (si cela est possible bien sûr) les labels bio. Mais aussi, les labels qui excluent tout matière animale comme : Expertise Vegan Europe, One Voice, Cruelty Free & Vegan, Vegan Society… (Découvrez comment les différencier avec The Green Family)
Connaissez-vous la mention "Slow Cosmétique" ? (en savoir plus)
On peut la voir fleurir un peu partout ces dernières années, cette mention est remise par les bénévoles de l’Association Slow Cosmétique. Celle-ci récompense les marques qui s’engagent pour une beauté "plus écologique et moins trompeuse" (charte à l’appui). 

 

 

On espère que partager ces petites astuces t’aidera lors de tes prochains achats.
En ce qui nous concerne, Holalà Cosmetics s’est engagé à être vraiment très transparent avec vous, et cela même jusque dans la composition des produits.
Nous faisons systématiquement le choix de produits avec de courtes listes d’ingrédients, et il nous tient vraiment à coeur que les composants de nos cosmétiques soient tellement minimalistes que vous puissiez les comprendre, et les compter sur le bout des doigts.
Petit rappel de notre crédo "Ce qui se met sur la peau, doit pouvoir être mangé !"
Tous les ingrédients ainsi que leurs rôles et propriétés dans nos différents soins sont indiqués sur chaque fiche produit.  

 

N’hésite pas à nous partager tes petites astuces, tes expériences ou questions dans les commentaires, nous y répondrons avec grand plaisir !
Maintenant que tu sais ce qui se cache dans tes produits, on t’invite à faire un petit tour sur notre boutique pour découvrir nos jolis cosmétiques aux listes INCI épurées. 



Article précédent Article suivant


Laissez-nous un petit mot

Language
Open drop down